Visiter la Martinique : le guide complet

Se détendre sur ses belles plages de sable blanc et noir, s’évader sur ses nombreux îlets, partir à l’assaut de son volcan (actif !), admirer la vue depuis ses multiples sommets, s’émerveiller devant ses cascades et rivières insoupçonnées, explorer ses forêts, déguster parmi les meilleurs rhums dans ses nombreuses distilleries, découvrir l’ambiance festive du carnaval, au Tour des Yoles Rondes, de la fête du rhum, ou des Chanté Nwel : il y a vraiment de quoi faire en Martinique.

 

Pour une semaine, 10 jours ou pour visiter l’île pendant 15 jours, voici les lieux incontournables ou moins connus que nous vous recommandons lors de votre voyage en Martinique.

Visiter le Sud de la Martinique 

Commençons par le Sud de l’île et ses paysages de carte postale, des Trois-Ilets à l’Ouest au Marin à l’Est, en passant par Sainte-Anne, à l’extrémité Sud de la Martinique.

 

Découvrir Les Trois-Ilets

Peut-être en avez-vous déjà entendu parlé si vous avez commencé à rechercher un hébergement : la ville des Trois-Ilets est surtout connue pour être un des lieux de villégiature préféré des touristes avec quelques hôtels et de nombreuses résidences et appartements de vacances. Mais il y a pas mal de choses sympas à faire là-bas : 

  • En arrivant par Rivière-Salée, s’arrêter au château Gaillard pour déjeuner, découvrir de l’artisanat local dans le concept store ou aller s’essayer au wake board au Martinique Wake Park. 
  • Rencontrer parmi les derniers potiers de l’île au village de la Poterie, trouver quelques souvenirs d’artisanat local (savons, bijoux, liqueurs) dans les boutiques, s’émerveiller devant la terre rouge du site, déjeuner, goûter ou dîner dans un des restaurants du lieu. 
  • Depuis la Poterie (comme on appelle plus généralement le village), partir pour une balade en kayak dans la mangrove. Vraiment top ! 
  • Passer à la Maison de la canne en sortant de la Poterie si vous souhaitez découvrir l’histoire de cette plante qui fut importée sur l’île pour les besoins de la colonie. 
  • Se balader sur le sentier aménagé et tout plat de la forêt Vatable, idéal pour une promenade avec les enfants. Vous y aurez une belle vue sur la baie de Fort-de-France, et même sur les pitons du Carbet par temps découvert. 
  • En apprendre davantage sur l’organisation d’une habitation sucrière au temps de l’esclavage, au musée de La Pagerie, ancienne habitation fraîchement rénovée en 2021.
  • Découvrir comment vivaient les amérindiens, les esclaves puis les habitants libres des campagnes à l’issue de l’abolition de l’esclavage, dans le superbe village reconstitué de La Savane des Esclaves. Franchement, s’il n’y a qu’un seul musée/une seule visite historique à faire, on ne manquerait pas celle-ci. 
  • Se baigner à l’Anse Mitan ou à la Pointe du bout et passer au Village Créole, pas vraiment typique malgré le nom, mais idéal pour prendre un verre ou manger. 
  • Pour les sportifs du dimanche ou en quête de sensations, les Trois-Ilets disposent d’un golf, d’un site d’accrobranche ainsi que de prestataires pour faire du quad ou des balades à cheval.

 

 

Les atouts de Rivière-Pilote 

  • La plage de l’Anse Figuier et son eau translucide; une vraie piscine naturelle ! 
  • Situé sur la plage de l’Anse Figuier, l’Ecomusée de la Martinique permet de retracer une bonne partie de l’histoire de la Martinique et de découvrir le mode de vie et coutumes des différents habitants, depuis les indiens Arawaks. 
  • La belle distillerie La Mauny à visiter si vous êtes dans le coin; ou si vous avez décidé de faire un circuit spiritouristique parmi les 10 sites à visiter sur l’île. L’abus d’alcool… bref, vous savez déjà.  

 

Les Anses d’Arlet, 2ème village préféré des Français en 2020

  • Pour son mignon petit bourg et en particulier la vue depuis son ponton avec son église colorée en arrière-plan, grande star des photos de mariés et des cartes postales. 
  • Pour ses superbes plages : Anse Dufour pour nager avec les tortues; Anse Noire et son sable volcanique, pour une ambiance un peu plus sauvage; Grande Anse, et ses eaux translucides; la plage du bourg pour ses restaurants, ses marchandes de sorbet coco (miam !) et son petit rocher à découvrir en snorkeling. 
  • Pour ses fonds marins, parfait si vous souhaitez passer votre baptême de plongée.
  • Pour sa Grotte aux chauves-souris accessible en bateau. 
  • Pour manger du lambi (fruit de mer) grillé ou en fricassée les pieds dans le sable. À tester, c’est si bon. 
  • Pour sa superbe vue depuis le Morne Champagne reliant la plage de Grande Anse et le bourg. 
  • Pour la douceur de Petite anse, coin calme de pêcheurs où se trouve Dlo Ferré, un mini bassin d’eau chaude (comprendre deux personnes maxi, heureusement le lieu n’est pas trop fréquenté donc pas d’affluence), entre la falaise et la mer. Le restaurant Kay Fredo est aussi une institution là-bas pour les bons petits plats locaux sans prétention et l’ambiance détendue.

 

 

Le Diamant offre de quoi faire pour une journée bien remplie 

  • Du sport au Morne Larcher, une randonnée intense de 45 minutes toute en montée et en escalade de gros rochers, pour avoir une vue sublime sur la baie. Le spot photo par excellence. 
  • Des sensations à l’occasion d’une session de plongée sous-marine autour et sous le rocher du Diamant, où se trouve une arche sous-marine !
  • De l’histoire au mémorial du Cap 110, sculptures impressionnantes surplombant l’Anse Cafard, tournées vers le golfe de Guinée d’où partaient les bateaux négriers en Afrique. On ne vous en dit pas plus, vous découvrirez la raison précise de ce mémorial sur place. 
  • De l’insolite à la Maison du Bagnard, toute petite case colorée construite par un martiniquais sculpteur, à son retour du bagne en Guyane dans les années 60. #photo
  • De la détente au restaurant de plage Le Chill, face à la mer et au rocher. 
  • De la baignade, sur le bord si vous souhaitez vous rafraîchir et jouer avec les vagues, mais attention aux courants qui ont déjà coûté la vie à quelques personnes…

 

Un petit tour à Sainte-Luce

Il y a plusieurs résidences hôtelières à Sainte-Luce, mais aussi : 

  • Une belle brochette de petites plages facilement accessibles car en bord de route : Anse Mabouya, Corps de garde, Fonds Banane, Pont Café, Gros Raisin. 
  • La distillerie Trois-Rivières, rapide à parcourir, et son moulin renfermant une petite expo. 
  • La forêt de Montravail dans les hauteurs, pour une randonnée ou pour profiter du point de vue sur l’océan et le Diamant et pique-niquer au calme sous un carbet. 
  • Des restaurants les pieds dans le sable, dont la spécialité est la langouste. Vous la choisissez dans le bassin, vous faites chauffer la carte bleue selon son poids et vous vous régalez avec une petite sauce chien (spécialité antillaise). 
  • La possibilité de faire du jet-ski pour une excursion très sympa jusqu’à Sainte-Anne ou vers le Diamant. 

 

Votre programme à Sainte-Anne

  • On commence par la fameuse et incontournable plage des Salines bordée de cocotiers que vous avez dû voir sur de nombreuses cartes postales et sites internet. 
  • Depuis les Salines, vous pouvez également aller vous baigner à droite à l’Anse Meunier, accessible à pied, ou à gauche à l’Anse à Prune, qui sont moins fréquentées et toutes aussi belles. A savoir : Les Salines sont aussi connues pour leurs moustiques féroces qui sortent à la tombée du jour ! Pensez au répulsif ou fuyez tout simplement avant 17h30. 
  • En traversant la plage de l’Anse à Prune, vous pourrez accéder à La Savane des Pétrifications, un paysage lunaire insolite. A faire plutôt en fin de journée après la plage pour éviter le soleil trop chaud. 
  • D’autres plages vous plairont particulièrement si vous visitez la Martinique avec des bébés ou petits : Cap Chevalier, Anse Michel et ses eaux turquoise, ainsi que la Pointe Marin dont le niveau de l’eau est très bas, leur offriront de beaux souvenirs. Cette dernière a d’ailleurs un grand parking payant pour garer votre voiture de location en toute sécurité. 
  • Pour le sport, vous avez le choix entre Piton-Crève-Coeur, un petit parcours intense d’une quarantaine de minutes avec une incroyable vue à 360 degrés à la clé; ou la longue randonnée de la Trace des Caps permettant de découvrir les plus belles plages du Sud Atlantique. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez la faire en plusieurs tronceaux, si malgré les opportunités de baignade, la perspective de cuire au soleil pendant 12h ne vous réjouit pas trop. 
  • L’Îlet Chevalier, accessible en quelques minutes en taxi bateau, est l’occasion de vous offrir une journée plage un peu différente. Mais il faudra prévoir de prendre sur la route des jus locaux et des bières Lorraine, du poulet boucané, des fruits et des pâtés à la confiture de goyave pour le goûter, car il n’y a pas de restaurant sur place.  
  • Pour les amateurs de sensations fortes, le parapente depuis le Cap Chevalier promet de belles vues sur cette partie de l’île. 
  • Prévoyez de passer par le bourg de Sainte-Anne pour trouver des souvenirs sympas, notamment à la boutique L’atelier, prendre un verre sur une balançoire face à la mer à La Dunette ou profitez de l’incroyable vue chez Otantik Ti Resto Nature, une très bonne adresse pour les végétariens.
  • En parlant de balançoire, un spot 100% instagrammable a été créé sur la plage de l’Anse Caritan, directement dans l’eau ! Vous aurez à peine posté une photo de là-bas que vos amis restés en Hexagone seront déjà en train de comparer les vols pour la Martinique.

 

Louer une voiture sur Zotcar

 

Au Marin, un des plus grands ports de plaisance de la Caraïbe

  • Vous découvrirez la plage un peu sauvage de Cap Macré qui offre le combo parfait : sable blanc, eaux turquoise, piscine naturelle pour enfants, tables de pique-nique et belle forêt de bord de mer pour rester à l’ombre. 
  • En marchant jusqu’au bout de la plage sur la gauche, vous pourrez emprunter un sentier qui vous mènera à la magnifique plage d’Anse Grosse Roche, le plus souvent déserte. Elle est aussi connue pour sa paroi rocheuse s’avançant dans la mer, percée par un trou en forme de cœur ! Pas mal pour faire une surprise à votre moitié.
  • Au bourg du Marin, n’hésitez absolument pas à vous rapprocher du club de yole, la voile traditionnelle, pour faire une initiation. Petits comme grands adoreront cette expérience que vous ne trouverez nulle part ailleurs qu’en Martinique. 
  • La Marina est sympa pour manger le soir et tout le bord de mer en général, avec quelques restaurants pour tous les goûts.
  • Vous avez aussi les points de vue du Morne Aca et du Morne Gommier pour les amateurs de photo.

 

 

Direction Le Vauclin, pour le sport : 

  • C’est THE spot pour du kite-surf et de la planche à voile à la pointe Faula. Moins intéressant pour se baigner par contre. 
  • Faire la randonnée de la Boucle du Vauclin ou celle, sportive, de la Montagne du Vauclin
  • Faire des balades à cheval avec le centre équestre de Macabou. 

 

Que voir au centre de la Martinique ?

Après le Sud, passons au centre de l’île aux fleurs, du Sud au Nord.

 

Quoi faire au François : 

  • Découvrir en bateau les fonds blancs et se baigner à la Baignoire de Joséphine, haut fond en plein milieu de l’eau, un verre de planteur et des accras à la main. Le bonheur. 
  • Séjourner dans les maisons d’hôtes de charme de l’îlet Thierry et l’îlet Oscar, pour une occasion spéciale ou juste se faire plaisir en amoureux. (Il y aussi des chambres familiales ;))
  • Visiter l’Habitation Clément, parmi les mieux aménagées, avec sa distillerie bien sûr, mais aussi son parc labellisé “Jardin remarquable”, ainsi que son musée d’art contemporain accueillant des œuvres d’artistes martiniquais ou caribéens. 
  • Escalader à la corde le rocher Leclerc pour découvrir une vue époustouflante à 360 degrés. 

 

Que voir au Robert : 

  • Sans hésitation, les îlets dont l’îlet Madame et l’îlet Chancel peuplé d’iguanes, à découvrir à la journée en bateau.
  • La ferme pédagogique An griyav la, un petit paradis arboré entre arbres fruitiers, forêt et fleurs tropicales, que vous pouvez visiter avant de profiter d’un bon déjeuner fait-maison. 

 

S’arrêter à Schoelcher pour : 

  • L’Anse Collat, une petite plage aux eaux translucides très agréable, à condition de trouver une place pour se garer dans la petite rue résidentielle y menant. 
  • La plage de la Batelière, une mini anse artificielle avec une belle vue sur Les Trois-Ilets et un restaurant de plage. Si vous arrivez en fin d’après-midi à l’aéroport de Martinique et que vous récupérez rapidement votre véhicule de location, on vous recommande d’y faire un tour pour votre première baignade au coucher du soleil et un petit apéro les pieds dans le sable. 
  • La Cascade d’Anba So que peu de personnes connaissent, qui n’est pas non plus très abondante, mais qui offre une petite parenthèse naturelle si vous n’avez pas beaucoup de temps. 
  • La rando de Démarche-Plateau Concorde pour de belles vues sur la baie de Fort-de-France, la mer des Caraïbes et les Pitons du Carbet, ainsi qu’une balade au milieu de la forêt tropicale. 
  • Aller au marché bio du vendredi après-midi sur la plage, puis dîner les pieds dans le sable. 

 

A faire à Fort-de-France :

Son centre-ville d’abord : 

  • Les belles fresques murales de l’IPAF
  • Les concepts stores de produits d’artisanat de jeunes artistes (Ozantipodes, Atelier 49…)
  • La rue Garnier Pagès, ses murs décorés et ses restaurants sympas (Djol Dou, Le patio 19, Le Vieux-Foyal)
  • Le marché aux épices et fruits et légumes
  • Le Malecon qui est le front de mer aménagé notamment pour les enfants, et d’où partent les navettes maritimes. 
  • Le port également où arrivent et d’où partent les bateaux de croisière ainsi que les navettes pour visiter la Guadeloupe ou la Dominique. 
  • La cathédrale Saint-Louis
  • Le fort Saint-Louis
  • La façade de la belle bibliothèque Schoelcher
  • La place de la Savane, ses snacks et son ambiance musicale le vendredi soir
  • Le Garage Popular, bar international ou Le Sunset, bar ouvert sur la mer 
  • Les galeries d’art (14N61W, la Coursive)
  • Le musée d’histoire précolombienne

 

 

Mais la ville de 44 km2 ne se limite absolument pas à son centre-ville, vous pourrez visiter : 

  • Le jardin de Balata, superbe jardin botanique où l’on comprend mieux pourquoi la Martinique se surnomme l’île aux fleurs. Plus de 3000 espèces sont ainsi présentées dans ce très beau lieu imaginé par l’horticulteur et paysagiste Jean-Philippe Thoze. 
  • Le Sacré-Cœur de Balata, à voir sur la route menant au jardin, réplique au cinquième de la basilique de Montmartre. 
  • Faire la randonnée de Cascade Didier et découvrir ses deux belles chutes et bassins. 
  • Faire du canyoning à la cascade d’Absalon.
  • Boire un verre au bar Le Cloud au coucher du soleil.

 

Sorties nature à Saint-Joseph : 

  • A Coeur Bouliki, un coin rivière et forêt bien aménagée pour en profiter toute la journée. De multiples bassins permettent de trouver son petit coin à soi tandis que la randonnée, sportive sur toute sa première partie (montée très longue et un peu boueuse) offre un magnifique point de vue à son sommet, sur les Pitons du Carbet, la baie de Fort-de-France, Le Lamentin et jusqu’à la presqu’île de la Caravelle. 
  • La route des gués, entre balade tranquille dans la campagne et traversée d’une dizaine de gués. Sympa à faire avec les enfants !
  • Bouliki Bio, un spa original en pleine nature, pour une parenthèse bien-être exceptionnelle. A faire, mais réservez en avance pour être sûrs d’avoir votre place. 

 

Fonds-Saint-Denis dans la campagne profonde

  • En empruntant la route de la Trace depuis Fort-de-France, vous pourrez accéder à la randonnée de la Trace des Jésuites et son beau bassin bleu, ainsi qu’à la petite cascade du Saut du gendarme. Si vous osez grimper par-dessus, vous découvrirez d’autres bassins et cascades 😉
  • Vous pouvez faire un détour par le Morne des Cadets, où se trouve l’observatoire sismologique, et d’où vous pourrez bénéficier d’une belle vue sur la mer et la Montagne Pelée; avant de redescendre vers Saint-Pierre ou Fort-de-France. 

 

L’insoupçonné Morne-vert

Loin d’être une ville beaucoup visitée, le Morne-Vert offre tout de même : 

  • Du canyoning dans la rivière Mitan, accessible aux débutants, quoique technique. 
  • La mythique ascension des Pitons du Carbet pour les plus confirmés uniquement, les secours devant souvent intervenir pour venir en aide à des randonneurs bloqués. Il n’y a qu’à voir le massif, c’est un véritable mur naturel. Le sentier n’est par ailleurs pas balisé, et comporte plusieurs passages sur des crêtes étroites.

 

Comparer les tarifs

Itinéraire sur la côte Nord-Caraïbes de la Martinique

A découvrir par la mer lors d’excursions en bateau à la rencontre des dauphins, le Nord-Caraïbes offre également pas mal d’activités sur terre (ou dans les rivières).

 

Au village de pêcheurs de Case-Pilote

  • Offrez-vous une balade à la voile totalement écolo avec Madisail. 
  • Au retour en fin de journée, observez la Senne (remontée des filets de pêche encouragée par des chants), ou sirotez un verre dans un des bars et restaurants en bord de plage, dont le réputé Kay Dada.
  • Sortez les palmes, masques et tubas pour découvrir les fonds marins de Fonds Boucher en snorkeling. 

 

Les inoubliables journées au Carbet 

  • Vous pouvez commencer par la randonnée du Canal des esclaves, sur un petit muret à flanc de falaise entre un canal d’eau fraîche et…le vide. Vérifiez que le sentier est bien ouvert et n’est pas en travaux de renforcement avant de vous y rendre 😉
  • Si ce n’est pas le cas, vous pouvez aussi faire la remontée de rivière vers le toboggan naturel du Carbet, sympa pour les petits comme pour les grands. 
  • Puis faire un tour à la distillerie Neisson dont la visite est gratuite pour déguster voire repartir avec un des meilleurs rhums de l’île. 
  • Direction ensuite la Plage du Coin et ses restaurants pour reprendre des forces avec la pêche du jour, les écrevisses du producteur carbétien André Mangatal et autres spécialités locales. 
  • Après une baignade sur cette plage de sable noir, pourquoi ne pas goûter une des fameuses glaces de chez Ziouka aux saveurs très locales et souvent méconnues des touristes. En regardant le coucher du soleil au Carbet qui est un des plus beaux de l’île, vous songerez sans doute que la vie est ici bien douce, comme disent les Martiniquais. 

 

L’incontournable Saint-Pierre

Si vous n’avez pas encore entendu parlé de Saint-Pierre en Martinique, il est temps d’y remédier. Vous découvrirez son histoire : 

  • Au musée Franck Perret – Mémorial de la catastrophe de 1902, retraçant la vie pierrotine avant et après l’éruption de la Montagne Pelée qui détruisit la ville autrefois surnommée Le Petit Paris des Antilles.
  • En vous baladant dans la ville (à pied ou en petit train), entre les ruines du Théâtre ou celles du cachot de Cyparis, l’unique survivant, en découvrant les photos d’époque affichées sur les maisons de la ville, en faisant une pause au Creole Arts Café qui occupe la première maison reconstruite après l’éruption de mai 1902, en plongeant au-dessus des épaves des bateaux coulés par l’éruption…

 

 

Aussi à faire à Saint-Pierre :

  • Le spot de plongée Manman Dlo que vous pourrez découvrir en snorkeling, une impressionnante sirène de béton immergée, créée par l’artiste à l’origine du cap 110 au Diamant, Laurent Valère.
  • Le superbe point de vue sur la ville et le volcan de la montagne Pelée depuis le Morne d’Orange mais aussi depuis le Morne Rouge
  • La visite de la distillerie Depaz qui surplombe la ville. 
  • Et bien sûr, l’ascension de la Montagne Pelée, à condition d’être bien équipés. On entend par là de remplacer les claquettes par de bonnes chaussures de rando, sans oublier un sac avec de l’eau, un goûter et une trousse de secours au cas où. 

 

Le Prêcheur, le Nord sauvage

Très paisible, la ville du Prêcheur a des allures de bout du monde que rien ne pourrait perturber. On y aime : 

  • Les anses, plages de sable noir de la plus accessible en voiture, aux plus reculées accessibles à pied et moins fréquentées : l’anse Céron, l’anse Couleuvre, l’anse Lévrier, l’anse à Voile
  • La cascade Couleuvre, de plus de 100 mètres de haut, qui se découvre après une quarantaine de minutes de balade facile dans la forêt.
  • La randonnée Prêcheur <> Grand-Rivière, pour laquelle il vous faudra consacrer toute une journée et penser à réserver un trajet avec un pêcheur, pour vous ramener au départ de la rando à la fin de la journée. Une bifurcation sur ce sentier vous mène également à la cascade Trois-Bras, également très belle. Se baigner sous une chute provenant directement du massif de la Montagne Pelée, c’est pas mal comme expérience non ? 
  • Au Prêcheur, juste avant les anses, vous pouvez aussi faire un tour à l’habitation Céron pour découvrir son superbe parc et la délicieuse carte de son restaurant, concoctée à base de produits de l’habitation principalement. 

 

Visiter le Nord-Atlantique de la Martinique

Dernière portion de la Martinique qu’il vous reste à découvrir, le Nord-Atlantique qui est souvent un peu délaissé, offre quelques beaux coins et lieux à visiter.

A Trinité 

  • La randonnée de La Caravelle sur laquelle vous découvrirez la plage de la Baie du Trésor dont la topographie est très surprenante. Allez-y et vous verrez par vous-mêmes 😉 Les ruines du château Dubuc se trouvant au départ de la rando peuvent être une entrée en matière sympa, tant que vous y êtes. 
  • Le sentier de Pointe Rouge et ses plages de sable ocre. 
  • Le site de Bo La Riviè proposant de multiples activités pour toute la famille. 
  • Les spots de surf de Tartane, à l’anse Bonneville et l’anse L’étang.

 

 

A Sainte-Marie 

  • La distillerie Saint-James, la plus vieille de l’île, et son musée du rhum pour en savoir plus sur la fabrication du spiritueux. 
  • Le tombolo, une curiosité géologique assez rare au niveau mondial, où la mer semble s’ouvrir à certaines périodes de l’année pour libérer un bras de sable menant à pied à un petit îlet. Il est généralement ouvert entre février et mai. 
  • La vannerie du Morne des Esses, pour assister à des ateliers ou trouver de jolis objets d’artisanat. 
  • La maison du bèlè (danse et musique traditionnelle) où sont organisées des soirées bèlè, dans le quartier de Reculée. Un pan de la culture martiniquaise à définitivement découvrir. 
  • Le sentier littoral Nord-Atlantique pour parcourir toute cette partie de la côte avec de belles vues sur l’océan.  

 

A Ajoupa-Bouillon

  • La cascade dite de Dany : une remontée de rivière et passage dans des gorges qui débouchent sur une belle et puissante cascade et son petit bassin d’eau fraîche. Rando un peu longue mais adaptée à tous, même si vous avez des petits avec vous. 
  • Les Gorges de la falaise, parcours court mais impressionnant dans les gorges; à faire avec un guide. 

 

A Macouba

  • La belle distillerie JM, sa visite interactive, pas trop longue et très ludique, son parcours guidé en jeep entre les champs de canne à sucre, sans oublier le moment dégustation qui vous donnera sans aucun doute des envies d’achat. 
  • La plage et la rivière de Nord-Plage, coin peu fréquenté où les habitants des environs se retrouvent pour discuter et jouer aux dominos, ou pour partir à la pêche. Des ruines de maisons se trouvent tout au long du parcours, vestiges d’un quartier démoli pour des raisons de sécurité du fait de l’avancée de la mer. Accessible à pied depuis l’église. 

 

A Grand-Rivière, l’autre extrémité Nord de l’île

Bien que toutes deux à l’extrémité Nord de la Martinique, les villes du Prêcheur et de Grand-Rivière ne peuvent être reliées que par un sentier de randonnée en pleine forêt. Il faut donc faire un grand détour pour arriver à Grand-Rivière en voiture, au départ du Prêcheur.

 

La ville plutôt enclavée et facilement isolée lors de tempêtes et d’éboulements a elle aussi un charme fou et une ambiance très sereine de bout du monde. On y va pour : 

  • Le coucher du soleil sur la plage de Sinaï, vraiment très beau.
  • Les portes colorées en trompe-l’œil sur les murs de la route principale. 
  • La magnifique vue sur les montagnes couvertes de végétation sauvage depuis la grande digue. 
  • Les bons petits plats du restaurant Chez Tante Arlette. Pensez à réserver !

 


Vaste programme pour votre séjour en Martinique mais que vous pouvez réussir à caser sur 10 à 15 jours de vacances si vous vous concentrez sur une zone à la fois 😉 Pour profiter de tous ses beaux coins et activités gratuites, il vous faudra obligatoirement penser à réserver un véhicule de location si vous n’êtes pas véhiculés par des amis ou de la famille. Il est en effet très difficile de visiter la Martinique sans voiture, le réseau de transport en commun étant cantonné aux agglomérations et quelques zones résidentielles, et ne permettant pas d’accéder à la majorité des lieux touristiques, ou simplement reculés.

 

Pour plus d’infos, découvrez le guide de la location de voiture en Martinique de Zotcar.

 

Consulter le guide de la location en Martinique

Laissez nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *