Parc national de la guadeloupe

Que faut-il absolument voir au Parc National de la Guadeloupe ?

La Guadeloupe regorge sans aucun doute de magnifiques plages de sable blanc aux eaux turquoise sur lesquelles vous pourrez vous prélasser sans compter.

Mais l’île offre également de nombreuses opportunités de se mettre au vert, notamment au sein du Parc National de la Guadeloupe à travers ses sentiers de randonnée, ses multiples rivières et cascades, ses milieux humides et son Grand cul-de-sac marin. 

Pour en profiter réellement, nous vous partageons les lieux et attractions incontournables du Parc National. 

Le Parc National de Guadeloupe en quelques infos 

Situé en Basse-Terre, le Parc National français de la Guadeloupe, composé de 21 communes, s’étend sur une superficie de pas moins de 22000 hectares.

Forêts primaires, massif montagneux, étangs et zones humides, mangrove, barrière de corail, fonds marins : sur la terre comme en mer, le Parc est une étape incontournable pour découvrir la faune et la flore de la Guadeloupe. 

Plus de 30 espèces d’oiseaux (parmi lesquelles le Pic de la Guadeloupe, la crécerelle d’Amérique ou encore la sterne de Dougall), une centaine d’espèces d’orchidées, 300 espèces d’arbres, le raton-laveur ou racoon, et notamment 11 espèces de chauve-souris s’y nichent et font l’objet de missions de préservation de la part du Parc National de la Guadeloupe.

Sans compter les anolis et iguanes que vous pourrez rencontrer sur votre parcours. 

Ce qu’il faut savoir avant de visiter le Parc National de la Guadeloupe : 

  • L’adage “Toucher avec les yeux” n’aura jamais été plus pertinent. Il est en effet interdit d’y cueillir des fleurs et d’y prélever des plantes, les plus de 500 espèces d’arbres, fleurs et plantes endémiques des Petites Antilles étant protégées. Il n’est par contre pas interdit de mitrailler pour repartir avec de belles photos souvenir 😉
  • Avec 300km de sentiers de randonnée, il y a de quoi faire. Évitez cependant de sortir des sentiers balisés afin de préserver la faune et la flore du territoire. 
  • Sauf exceptions, la baignade dans les rivières et cascades du Parc sont autorisées, n’oubliez pas votre maillot !
  • Des crues soudaines et dangereuses peuvent se produire par mauvais temps, pensez à vérifier la météo avant de vous aventurer en rivière.

Les principaux atouts du Parc National de la Guadeloupe

Le volcan de La Soufrière 

Plus haut sommet de l’île, La Soufrière qui culmine à 1467 mètres d’altitude, offre plusieurs sentiers de randonnée et sources chaudes. 

Pour plus de facilité, vous pourrez vous rendre au parking des Bains Jaunes, d’où part le principal sentier passant par la trace du Pas-du-Roy et le plateau de la Savane à mulets jusqu’au sommet de La Découverte, d’où vous aurez une vue imprenable sur les îles de l’Archipel de la Guadeloupe et où vous pourrez observer des fumerolles, témoins de l’activité du volcan.

Comme pour toute randonnée, n’oubliez pas de troquer vos claquettes pour des baskets ou chaussures de marche et à emporter des snacks et une quantité suffisante d’eau par personne. Une veste ou un k-way se révéleront également utiles, du fait de l’atmosphère fraîche et humide sur le volcan. 

Parc national de la guadeloupe volcan

Les chutes du Carbet

Prenant leur source sur un des flancs de La Soufrière, les impressionnantes chutes du Carbet sont trois cascades permettant aux eaux sulfureuses de la rivière Carbet de s’écouler jusqu’à la mer. Quand vous les aurez vues, vous comprendrez rapidement pourquoi on surnomme la Guadeloupe l’île aux belles eaux. Haute de 115 mètres, la première chute du Carbet nécessite une randonnée de bien 3h aller-retour au cœur de la forêt tropicale. Une marche sportive couronnée par la possibilité de se baigner sous la cascade !

La seconde, de 110 mètres, est plus facilement accessible en 45 minutes aller-retour. Idéal si vous souhaitez juste y faire un saut avant de continuer votre découverte de la Basse-Terre. C’est également la seule des trois chutes où l’accès a été aménagé, notamment pour les personnes à mobilité réduite. A noter : l’accès est payant. 

 

Louer une voiture sur Zotcar

 

La troisième chute, qui se découvre après 1 à 2h de marche selon le sentier, atteint “tout juste” 20 mètres et offre surtout un beau bassin. Si vous pensiez déjà vous y baigner, il faut cependant savoir qu’il n’est pas possible de s’en approcher du fait d’éboulements. 

Découvrez aussi notre article : 14 cascades à découvrir en Guadeloupe

Parc national de la guadeloupe chutes du carbet

La route de la Traversée

Longue de 17km, la route de la Traversée permet de relier l’Est et l’Ouest de la partie Basse-Terre de la Guadeloupe, à travers la forêt primaire préservée de cette partie de l’île. 

Tout le long de la route entre les communes de Petit-Bourg et de Pointe-Noire, plusieurs sites valent le détour, tels que la cascade aux écrevisses (accessible en à peine 10 minutes de marche), la Maison de la forêt ou encore le point de vue de Morne à Louis, à 743 mètres d’altitude. 

Parc national de la guadeloupe cascade ecrevisses

Le Grand cul-de-sac marin 

Au-delà de la zone centrale du parc composée essentiellement de forêt tropicale humide, la réserve naturelle du Grand cul-de-sac marin fait elle aussi partie du Parc National de la Guadeloupe et regorge d’une impressionnante biodiversité. 

Sur 24500 hectares, on y distingue les milieux humides composés des mangroves, marais et forêts marécageuses, qui bordent le Grand cul-de-sac marin, des herbiers de plantes à fleur marines, le plus long récif corallien des Petites Antilles, ainsi que de nombreux îlets. 

Pour découvrir toutes les merveilles de cette réserve de biosphère qu’est le Grand cul-de-sac marin, vous pourrez pénétrer la mangrove en kayak ou vous offrir de belles sessions de plongée aux îlets Pigeon situés sur la côte sous le vent au sein de la fameuse réserve Cousteau. Poisson papillon rayé, tortues, monnaie caraïbe, raies, hippocampes, murènes sont autant d’espèces avec lesquelles vous pourrez nager.

La réserve étant par ailleurs un haut-lieu de nidification des oiseaux marins, ce sera également l’occasion d’observer le balai des pélicans bruns, sternes et mouettes


Il serait dommage de faire l’impasse sur les excursions offertes par le Parc National de la Guadeloupe. Pour vous y rendre sans contraintes, découvrez les offres de location de voiture de Zotcar à l’aéroport, à Saint-François, à Sainte-Anne, à Basse-Terre, au Lamentin ou au Gosier

Zotcar_location-voiture-sans-caution

Laissez nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *