volcan guadeloupe couverture

Le volcan de la Soufrière, un immanquable en Guadeloupe

Si vous aimez la randonnée et les balades dans la nature, vous allez être servi.e.s en Guadeloupe, tant l’île regorge de sentiers. Parmi les nombreuses randonnées de la Guadeloupe, vous ne pourrez pas repartir sans avoir réalisé l’ascension du volcan de La Soufrière. Facile d’accès, relativement facile et assez courte, cette randonnée vous offrira de beaux panoramas sur les îles environnantes et le parc naturel de la Guadeloupe. 

 

Voici l’essentiel de ce que vous devez savoir avant de partir découvrir le volcan. 

La Soufrière de Guadeloupe : fiche d’identité 

 

Avant d’aller plus loin, sachez qu’il existe plusieurs volcans appelés La Soufrière dans la Caraïbes ! Il y a celui de Montserrat, celui de Saint-Vincent et les Grenadines, et celui de la Guadeloupe. On notera que l’île soeur de la Guadeloupe a également un volcan, appelé la Montagne Pelée. Nous pouvons maintenant passer aux présentations. 

  • Le volcan de la Soufrière en Guadeloupe serait apparu il y a 200 000 à 100 000 ans. D’où son surnom de “Vieille Dame”
  • Il se trouve en Basse-Terre, la partie gauche de la Guadeloupe (l’île étant composée de la Basse-Terre et de la Grande-Terre), dans la commune de Saint-Claude plus précisément. 
  • Le sommet de la Soufrière, au nom original de La Découverte, culmine à 1 467 mètres exactement, ce qui en fait le plus haut sommet des Petites Antilles. Pas mal pour une vieille dame 😉
  • Il s’agit d’un volcan de type péléen, tout comme le volcan de La Montagne Pelée en Martinique (dont vous avez peut-être entendu parlé du fait de son éruption qui rasa toute la ville de Saint-Pierre et sa population en 1902 ?). 

 

Les volcans péléens ne créent pas d’impressionnantes coulées de lave comme le Piton de la Fournaise à La Réunion par exemple. En fait, la lave de ces volcans étant très visqueuse, elle forme un bouchon au sommet du volcan lors d’une éruption, qui provoque alors une éruption explosive sous l’effet de la pression accumulée en dessous. En cas d’éruption, une nuée ardente (c’est-à-dire qui brûle tout) s’abat alors sur les alentours du volcan… 

 

volcan-guadeloupe-fiche-identite

 

La Soufrière est-elle un volcan actif ? 

 

Tout à fait, il s’agit du dernier volcan actif de la Guadeloupe, dont l’activité a même augmenté depuis la fin des années 2010. Tout comme celle du volcan de la Martinique placé en vigilance jaune en décembre 2020, ou celle de La Soufrière de Saint-Vincent et les Grenadines, entrée en phase éruptive également fin décembre 2020.

 

Signes de l’activité du volcan : les fumerolles que l’on peut observer au sommet de La Soufrière lors de son ascension ou encore les différentes sources chaudes localisées sur ses flancs. 

 

Le dernier événement important de La Soufrière date de 1976, lorsque la ville de Basse-Terre eut à être évacuée pour cause d’éruption phréatique. Pas d’inquiétude cependant, La Soufrière est étroitement surveillée par l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de la Guadeloupe et maintenue sous le niveau de vigilance jaune depuis 1992. Vous pouvez pour vous rassurer ou si vous êtes curieux.se.s consulter les bilans mensuels de l’activité de La Soufrière de Guadeloupe sur le site de la préfecture. 

 

Infos pratiques avant de partir en randonnée sur La Soufrière

 

volcan-guadeloupe-actif

 

 

La randonnée de La Soufrière est plutôt facile et donc adaptée à toutes les personnes ayant un niveau sportif correct. Il faut compter à peu près 3-4 heures aller-retour. Essayez donc de ne pas partir dans l’après-midi (14h max) pour ne pas vous retrouver dans la pénombre à la tombée du jour. Et puis, en partant le matin, vous pourrez profiter du reste de la journée pour lézarder sur une des belles plages guadeloupéennes. 

 

S’équiper pour partir à La Soufrière 

 

Bien que ce ne soit pas la plus difficile des randonnées en Guadeloupe, l’équipement minimum sera nécessaire. Qui dit randonnée dit chaussures de marche ou baskets dans un premier temps, en plus de vêtements confortables adaptés à la marche. N’oubliez pas bien sûr de prendre au moins 1 litre d’eau par personne ainsi qu’un coupe-vent ou un pull (il fait en général frais, entre 15 et 22 degrés), et un k-way ou un vêtement de pluie au cas où. 

 

Arriver et se garer à La Soufrière 

 

En passant par Bouillante, la route de la traversée ou D23 vous permettra d’arriver à La Soufrière. En passant par Saint-Claude, ce sera la D11. Pas de soucis pour garer votre voiture de location (ou pas) une fois sur place, un parking gratuit se trouve au départ de la randonnée. 

 

L’itinéraire de l’ascension 

 

Une fois arrivé.e.s sur le parking, la randonnée commence en passant devant les Bains Jaunes, un grand bassin d’eau tiède thermale (30 degrés à peu près), venue tout droit du volcan. On se dit déjà qu’on irait bien y faire un tour au retour. Pensez donc à prendre votre maillot de bain si ça vous tente. A noter que les Bains Jaunes sont également le point de départ de la randonnée vers la Chute du Galion pour laquelle il faut compter 2h30 aller-retour. 

 

Après les Bains Jaunes, on emprunte la trace des Pas-du-Roy. Impossible de la manquer, c’est un petit sentier pavé qui serpente pendant une demi-heure dans la forêt tropicale et vous mène à La Savane à Mulets, à 1140 mètres d’altitude. Il s’agit en fait d’un grand parking dont l’accès est interdit aux voitures depuis le séisme des Saintes en 2004 et l’effondrement sur la route du Piton Tarade qui y menait. De là, vous pouvez profiter d’une belle vue sur les îles des Saintes, de Marie-Galante et de la Dominique, s’il n’y a pas trop de brume. 

 

A partir de là, vous avez deux sentiers au choix : 

  • Le chemin des dames qui mène au sommet en 1h15 et qui le plus emprunté
  • Le col de l’échelle, qui nécessite lui 1h35

 

En empruntant le sentier des dames, vous pourrez notamment observer l’éboulement de Faujas, datant de l’éruption de 1798, ainsi que la grande faille séparant le volcan en deux. Juste avant le sommet, vous arriverez au gouffre de Tarissant duquel s’échappent des fumerolles et pourrez continuer sur le sentier de la découverte pour arriver au point culminant du volcan !

 

N’hésitez pas à consulter la météo avant de partir pour éviter une grosse averse pendant l’ascension, tout en sachant que de façon générale, la “Vieille Dame” garde la tête dans les nuages…

 


 

Pour profiter à fond des nombreuses randonnées possibles, découvrez les offres de location de voiture en Guadeloupe chez Zotcar. Vous pouvez retrouver Zotcar à l’aéroport, à Saint-François, à Sainte-Anne, à Basse-Terre, au Lamentin ou au Gosier pour ensuite partir à la découverte de l’île.

 

Consulter le guide de la location en Guadeloupe !

Laissez nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *