martinique-ou-guadeloupe-couverture

Martinique ou Guadeloupe : où partir en vacances ?

Plages paradisiaques bordées de cocotiers, délicieuse cuisine créole, randonnées dans la forêt tropicale… Vous vous voyez déjà profiter comme jamais de vos vacances aux Antilles françaises. Mais voilà, vous êtes en proie à un gros dilemme : quelle île choisir, Martinique ou Guadeloupe ? 

 

A vrai dire, il peut être dur de départager ces deux magnifiques îles (comment ça on est chauvin ?) ! Nous vous donnons cependant quelques pistes pour vous aider à faire votre choix en fonction de vos envies. Ou même vous donner envie de combiner les deux îles pour votre voyage 😉

 

martinique-ou-guadeloupe-baie

Températures, saisons, prix : y a-t-il des différences entre la Guadeloupe et la Martinique ?  

Pas du tout ! Baignées par la Mer des Caraïbes, la température des îles oscille entre 22 et 34 degrés et la température de l’eau, entre 27 et 30 degrés. On peut ainsi profiter de la plage toute l’année même si les habitants trouvent l’eau un peu trop fraîche entre novembre et avril, pendant le carême

 

Il y a ainsi deux saisons aux Antilles, le carême frais et sec, entre novembre et juin; et l’hivernage chaud et humide, de juillet à novembre, qui est la saison des pluies et éventuels cyclones. 

 

A la question “Quand partir en Guadeloupe et Martinique ?”, on se doute que vous n’avez pas envie d’être privés de bains de mer pour cause de tempête tropicale. On serait vous, on éviterait donc de visiter la Martinique ou la Guadeloupe en août et on réserverait les billets d’avion, la location de voiture et le bungalow les pieds dans l’eau, pour le carême, la haute saison touristique !

 

Côté prix, la Martinique est un peu plus chère que la Guadeloupe. 

 

Comparer les tarifs !

 

Combien de jours de vacances pour visiter la Guadeloupe et la Martinique ? 

Plutôt que de parler de la Guadeloupe, on devrait dire les îles de Guadeloupe car il s’agit d’un archipel composé de 5 îles ! 

 

  • La Guadeloupe ou l’île papillon, la plus grande île de l’archipel 
  • La Désirade, longue bande de terre à une dizaine de kilomètres de la Grande-Terre est une sorte de petit atoll surélevé entre autres peuplée de nombreux iguanes, en plus d’un millier d’habitants
  • Marie-Galante, petite île toute ronde couverte de canne, de moulins et sur laquelle on peut se déplacer en charrette à boeufs tirants 
  • Les Saintes, divisée en Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, dont la baie a été élue une des plus belles du monde et qui se visite principalement en scooter ou à vélo.
  • Sans oublier Saint-Martin, accessible uniquement en avion. 

 

Tout cela pour dire que la Guadeloupe est en réalité bien plus grande que la Martinique et qu’il faudrait compter davantage de temps pour la découvrir totalement, au moins 15 jours.  

 

Plus petite mais tout aussi riche, la Martinique se visite bien en une dizaine de jours même si cela ne vous permettra pas de découvrir toutes ses plages et randonnées. Une semaine de vacances serait par contre bien trop courte. 

 

Martinique ou Guadeloupe : où se trouvent les plus belles plages ? 

 

La question à un million… Les plages sont réellement tout aussi belles que ce soit à Karukera, l’île aux belles eaux comme on appelle la Guadeloupe, ou en Martinique

Les plages de Guadeloupe

Elles sont cependant généralement plus grandes qu’en Martinique, plus étendues. Grâce au grand-cul-de-sac marin, la Guadeloupe bénéficie également d’un lagon offrant de superbes plages de sable blanc aux eaux turquoises : 

  • La plage des Raisins Clairs à Saint-François, celles de la Caravelle ou de Bois Jolan à Sainte-Anne, dans le Sud Grande-Terre
  • La plage de la Perle à Sainte-Rose et celle de Cluny entre Deshaies et Sainte-Rose, en Basse-Terre 
  • La magnifique plage de Pompière à Terre-de-Haut aux Saintes, bordée de carbets pour pique-niquer 
  • Les plages aux eaux cristallines de Marie-Galante : La Feuillère, Petite Anse, Troisième Pont, Moustique ou encore Folle Anse

 

Plus insolites, vous avez également la plage de Bouillante, naturellement chauffée par la géothermie, ainsi que celle de la douche à Saint-François, petite piscine naturelle au-dessus de laquelle jaillit des jets d’eau de mer au fil des vagues. 

 

Louer une voiture sur Zotcar

 

Les plages de Martinique

La Martinique a aussi ses plages paradisiaques de carte postale, bordées de cocotiers dans le sud de l’île. L’anse des Salines, sûrement la plus connue de l’île, à Sainte-Anne; ou encore l’anse Michel, qui nécessite quelques minutes de marche dans la mangrove et la forêt sèche mais qui fait le bonheur des parents et enfants du fait de la très faible profondeur. 

 

De belles plages de sable noir volcanique se découvrent au Nord Caraïbe, que ce soit au Carbet ou à Saint-Pierre et surtout à Anse Couleuvre au Prêcheur. De l’autre côté de l’île, la plage de sable noir de Cluny, dans la petite ville enclavée de Grand-Rivière, offre des couchers de soleil sur l’océan à couper le souffle. 

 

Globalement plus sauvages, les plages de la Martinique se méritent, en passant par des routes caillouteuses (Macabou, Cap Macré, Cap Chevalier…) ou par des sentiers de randonnées (Anse Grosse-Roche et son coeur naturel percé dans la roche, Anse à voile, Anse Lévrier, Baie du Trésor…), ou même se révèlent sous forme de petites criques uniquement accessibles par la mer. 

 

martinique-ou-guadeloupe-plage

 

Ce n’est pas une plage à proprement parler mais la Martinique dispose de hauts fonds en pleine mer au large de la ville du Robert, appelés La Baignoire de Joséphine, et qui est une excursion immanquable. Sans parler de tous les petits îlets du Robert et du François à visiter en bateau. Ni du Tombolo à Sainte-Marie, rare phénomène géologique ne se produisant que quelque fois par an, lorsque un bras de mer s’ouvre depuis la plage et permet d’accéder à pied à un petit îlet. Ou encore du Rocher du Diamant, comme posé sur la mer et ayant été le théâtre d’âpres batailles avec les anglais à la fin du 19ème siècle. 

Les sports nautiques : les deux îles à égalité 

  • Envie de faire du surf ? Direction Tartane en Martinique ou Le Moule et Saint-François en Guadeloupe. 
  • Envie de faire du kite ou de la planche à voile ? C’est à la Pointe Faula au Vauclin que ça se passe à Madinina et globalement partout sur la côte exposée au vent en Guadeloupe. 
  • Canoë-kayak dans la mangrove, balades en jet-ski, paddle, wakeboard… Vous pourrez vous faire plaisir sur les deux îles.
  • Les spots de plongée ? Un grand oui pour la réserve Cousteau en Guadeloupe pour découvrir tout plein de petits poissons multicolores, anémones et coraux. En Martinique, vous pourrez visiter les épaves des bateaux coulés par l’éruption de la Montagne Pelée, plonger sous les arches du rocher du Diamant, aller à la rencontre des tortues en snorkeling à l’anse Dufour ou à l’anse Noire aux Anses d’Arlet, découvrir les statues immergées de l’installation Manman Dlo à Saint-Pierre, sans compter les innombrables spots aux décors tous différents et envoûtants du Nord au Sud de l’île. 
  • Les balades en bateau : oui, oui et oui en Guadeloupe et en Martinique, pour accompagner les dauphins sur la côte Caraïbe martiniquaise ou apercevoir une baleine à bosse au large de la Guadeloupe. 

 

Comme vous le voyez, ce n’est pas évident de départager les deux îles sœurs en termes d’activités sportives nautiques !

 

Plutôt la Martinique ou la Guadeloupe, pour les paysages et randonnées ? 

 

Si on s’en tient aux chiffres, la Martinique dispose de 180km de sentiers et de 27 itinéraires de randonnée balisés, tandis que la Guadeloupe compte près de 300km de randonnées. 

 

Les sentiers guadeloupéens sont si bien entretenus qu’ils rendent plutôt faciles d’accès les cascades, rivières et bassins auxquels ils mènent, au sein du parc national. Et donc facilement bondés. A ne pas rater : les chutes du Carbet, la cascade des écrevisses ou encore le saut d’acomat parmi les sites exceptionnels de la Guadeloupe.

 

C’est un peu moins le cas en Martinique où de nombreuses cascades restent peu fréquentées du fait du manque de sentiers balisés. Le canyoning est d’ailleurs pas mal pratiqué sur l’île aux fleurs (telle qu’est surnommée la Martinique !).

 

Très verte et montagneuse, la Martinique offre des randonnées plus sportives telle que l’ascension de la Montagne Pelée, ou encore celle des Pitons du Carbet (si on devait évaluer sur une échelle de 1 à 10 de la difficulté, ce serait sûrement 10 ;)). L’ascension du volcan la Soufrière en Guadeloupe est plus facile et donc davantage accessible aux familles. 

 

Vous risquez par ailleurs de croiser en Martinique des matoutous falaises, mygales très jolies et plutôt discrètes mais venimeuses si on les embête. Ce qui n’est rien comparé aux trigonocéphales dits “bêt-longue” ou “fer de lance”, serpents de près de 2 mètres de long, dont il faut le rappeler, la morsure peut être mortelle…

 

Sur les deux îles, des paysages magnifiques vous attendent, que ce soit à la Porte d’enfer en Guadeloupe, ou en Martinique : 

  • A la Savane des Pétrifications, paysage lunaire non loin de la plage des Salines.
  • Sur la Trace des Caps, sentier littoral de près de 12h, au fil des anses du Sud de l’île. 
  • Entre Prêcheur et Grand-Rivière, 6h au milieu de la forêt tropicale du Nord de l’île. 
  • Au Morne Larcher, une grimpe cardio de 45 minutes avec pour récompense une vue imprenable sur le rocher du Diamant. 
  • Aux Gorges de la Falaise, superbes canyons à Ajoupa-Bouillon.
  • Ou encore au Canal des Esclaves, où l’on progresse sur un muret de quelques centimètres, entre un canal et le précipice. 

 

Amateurs de randonnées, c’est vous qui choisissez !

 

Vous pourrez par ailleurs admirer les espèces florales de la Martinique au très beau Jardin de Balata dans les hauteurs de Fort-de-France ou du côté de la Guadeloupe, faire un tour au Jardin Botanique de Deshaies

 

martinique-ou-guadeloupe-randonnee

Guadeloupe et Martinique : même culture, même patrimoine ? 

Oui les îles sœurs partagent un patrimoine commun lié à leur histoire partagée : traite négrière, cultures sucrière et bananière coloniales, départementalisation. Certains événements culturels sont partagés, tels que les traditions de la Toussaint, de Noël ou encore du carnaval. Bien que les carnavals martiniquais et guadeloupéens diffèrent : plus populaire en Martinique, davantage tourné vers le spectacle en Guadeloupe. 

 

La Guadeloupe a cependant connu une émigration indienne plus forte, aujourd’hui visible dans sa culture. Madinina et Karukera ont par ailleurs chacune leur musique traditionnelle et leur langue créole (bien que grandement similaire); et les îles ont depuis traité et mis en valeur différemment leur patrimoine culturel. 

 

Alors, quelle île vous offrira le plus au niveau culturel ? 

 

Divers lieux et événements culturels sont à ne pas manquer en Martinique

  • Le Tour des Yoles rondes, course de voile traditionnelle d’une semaine et moment très festif, généralement organisée fin juillet-début août 
  • Les soirées bèlè régulières pour découvrir les musiques et danses traditionnelles autour du tambour bèlè
  • Les lasotè, journées de labourage et de plantation collaborative sur les exploitations agricoles, au bruit du tambour
  • La Savane des Esclaves, reproduisant un village d’esclaves tout en éduquant au jardin créole 
  • Le monumental mémorial du cap 110 au Diamant, en mémoire du naufrage d’un navire négrier au pied de la falaise de l’Anse Cafard
  • L’éco-musée de Rivière-Pilote retraçant la vie des précédents habitants de l’île 
  • Fort-de-France la capitale, sa bibliothèque Schoelcher ainsi que sa cathédrale Saint-Louis conçues par un disciple de Gustave Eiffel, ainsi que le Fort Saint-Louis et sa vue imprenable sur le centre-ville
  • Et bien entendu, vous ne pourriez repartir sans visiter une des nombreuses distilleries de rhum, avec une mention particulière pour l’Habitation Clément, la distillerie JM et la distillerie Depaz, pour leur cadre et leur mise en valeur

 

Consulter le guide de la location en Martinique

 

En Guadeloupe, on notera : 

  • Le Musée des Beaux-Arts de Saint-François
  • Les tours en pousse-pousse à la découverte du street art de Pointe-à-Pitre
  • Les divers moulins à canne conservés en Grande-Terre et à Marie-Galante
  • Les soirées lewoz au son du gwoka, tambour guadeloupéen
  • Le MACTe, Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage, situé à Pointe-à-Pitre 
  • Les différents temples hindous
  • Ou encore le parcours de la Route de l’esclave, permettant de sillonner l’île à la rencontre de son Histoire

On mange mieux en Martinique ou en Guadeloupe ? 

Les deux, les yeux fermés ! Que ce soit sur l’île aux fleurs ou sur l’île aux belles eaux, vous pourrez faire le plein de fruits tropicaux et tester de délicieux plats de la cuisine créole

  • Fricassées de lambis ou de chatrou
  • Vivaneau, Dorade grillées ou en blaff
  • Langouste grillées à déguster à Sainte-Luce en particulier en Martinique
  • Oursins, particulièrement en Martinique
  • Crabes au riz, traditionnellement mangés au bord de mer à Pâques
  • Colombo de cabri ou de poulet 
  • Ragoûts de porc…

 

En accompagnement traditionnels, attendez-vous à vous régaler avec : 

  • Riz et haricots rouges
  • Bananes jaunes (telles que l’on appelle les bananes plantain)
  • Bananes vertes appelées ti-nain ou poyo
  • Fruit à pain
  • et de multiples racines telles que les dachines, les ignames, les patates douces ou le manioc.

 

A l’apéro, accras et ti punch, voire planteur, ou jus à base de produits locaux (maracuja, goyave, eau de coco, jus de canne…) seront de rigueur. Et au dessert, salade de fruits locaux, blanc manger coco, flan au coco ou encore sorbet au coco (hé oui, bien que ce ne soit pas une plante endémique des Antilles françaises, on le retrouve partout dans la gastronomie des îles de la caraïbe, ce coco).

 

Il y a par contre certaines spécialités que vous ne retrouverez que sur l’une des deux îles : 

  • Le bokit et l’agoulou, sandwichs salés, frits et fourrés en Guadeloupe 
  • Le pain doux et le chodo, que l’on mange au goûter lors de fêtes
  • Le trempage, événement culinaire convivial de Trinité en Martinique
  • Le Boyo Thon, également une fête de commune culinaire de Trinité 
  • La pâté en pot, soupe martiniquaise à base d’abats 
  • Le pain au beurre et chocolat communion, la version martiniquaise du goûter de fêtes 
  • Les nombreuses pâtisseries martiniquaises, telles que le Robinson
  • L’incontournable Tourment d’amour, gâteau à la confiture des Saintes en Guadeloupe 

 

martinique-ou-guadeloupe-cuisine

 

Et puis le rhum qui clairement et quoi qu’on en dise, est meilleur en Martinique 😉

 

 


 

On espère que vous serez un peu plus fixés sur la destination à choisir en premier pour découvrir les îles des Antilles françaises. 

 

Si vous souhaitez savoir quelle île choisir entre la Martinique et la Guadeloupe pour y vivre, c’est une autre question. Mais pour des vacances inoubliables, pas de jaloux, les deux îles offrent autant de surprises et de plaisir que vous voyagiez en couple, entre amis pour faire la fête ou vous relaxer, et en famille. 

 

Comparer les tarifs

Laissez nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *