conduire en Martinique suivez le guide

Conduire en Martinique : suivez le guide !

 

Vos billets sont pris et vous avez hâte de visiter la Martinique ? Puisque vous devrez vous déplacer en voiture les transports en commun n’offrant pas suffisamment de liberté et de flexibilité, sans doute vous posez-vous des questions sur l’état des routes ou encore sur le comportement des automobilistes sur l’île. Suivez le guide pour conduire en Martinique :

Voici les infos essentielles pour y voir plus clair. 

1. Les formalités pour conduire en Martinique 

La Martinique étant un département français, les règles en matière de conduite y sont similaires

Être majeur.e et détenir son permis de conduire suffisent donc pour pouvoir conduire sur les routes martiniquaises 🙂

 

Cependant, si vous devez louer une voiture de location, il faut savoir que la plupart des loueurs de voiture ne louent qu’à partir de 21 ans, à condition d’avoir son permis depuis au moins un an.

Il est également courant de devoir payer un supplément pour tout conducteur de moins de 25 ans. 

 

2. Les limitations de vitesse 

Les limitations de vitesse en Martinique ne sont par contre pas similaires à celles de la France. En effet, la conduite des martiniquais.es étant assez sportive, il a fallu adapter les paliers de vitesses autorisées… Dans le détail, ça donne : 

  • 50 km/h en ville voire 30 km/h en hypercentre 
  • 60 km/h sur la rocade de Fort-de-France
  • 70 km/h sur certaines nationales, notamment sur la route du Sud. 80 km/h autrement.
  • 90 km/h sur l’autoroute en règle générale

 

Guide pour conduire en Martinique : limitation de vitesse

 

Oui, c’est un peu compliqué donc gardez un œil sur les panneaux de limitation de vitesse.

 

3. L’état des routes 

Les grands axes de l’île sont bien entretenus. Les routes secondaires s’abîment par contre assez rapidement, du fait du trafic et des événements climatiques (fortes pluies, chaleur, mouvements de terrain) et peuvent présenter des trous dans la chaussée, pas super agréables pour les pneus à la longue. Notre seul conseil sera de rouler le plus lentement possible à l’approche de ces nids de poule.

 

Guide pour conduire en Martinique : attention aux routes abîmées

 

4. Comment éviter les embouteillages

Disons qu’en Martinique, il y a d’une part les embouteillages prévisibles, liés aux horaires de bureau et d’école. Et d’autre part, les ralentissements imprévisibles qui peuvent arriver à n’importe quel moment de la journée, soit du fait d’un accident, d’une panne sur la chaussée, ou encore d’un accident sur la voie opposée, les automobilistes aimant bien ralentir pour regarder. Il y a également souvent de gros ralentissements par temps de pluie

 

Guide pour conduire en Martinique : éviter les embouteillages

 

Pour éviter les embouteillages prévisibles, évitez de vous trouver dans les directions Sud-centre et Nord-centre le matin de 6 à 8h30 et à l’inverse, du centre vers le Sud et le Nord, le soir de 16h à 18h. A noter : les routes sont également pas mal encombrées le midi aux alentours des zones commerciales. Mais à cette heure-là, vous serez sans doute en train de pique-niquer sur la plage ou de déjeuner au restau !

 

Si vous vous rendez à Fort-de-France depuis le Sud, vous avez la possibilité de déposer votre véhicule aux Trois-Ilets (Anse Mitan ou Anse à l’âne) et d’emprunter les transports en commun, la navette maritime précisément, pour rejoindre la capitale. Vous pourrez même prendre une autre navette sur place à destination de Case-Pilote, pour aller dans un des restaurants face à la mer ou partir en excursion plongée. 

 

5. Conseils de conduite 

  • Rester vigilant.e.s en toute circonstance

 

Bien que la majorité des automobilistes soient courtois et respectent le code de la route, les comportements dangereux sont également très courants. Certains conducteurs profitent du moindre interstice pour doubler, ce qui peut prendre de court, et d’autres prennent le risque de doubler sans visibilité et slaloment à grande vitesse entre les voitures. Il n’est également pas rare de se faire griller la priorité dans les ronds-points ou à la sortie de voies privées. Effectuez donc toujours vos contrôles et vérifiez plusieurs fois vos angles morts avant d’entreprendre de sortir de votre voie. Et de façon générale, surveillez bien les automobilistes et tenez vous à distance pour anticiper un oubli de clignotant, ce qui est courant. 

 

  • Attention aux deux-roues !

 

Les deux-roues sont par contre particulièrement dangereux : pas de casque, pas de lumières, non-respect des feux et des cédez-le-passage, vitesse excessive, et surtout wheeling intempestif (cabrer la moto ou le scooter sur la roue arrière) quelle que soit l’heure du jour et de la nuit, qu’il y ait des véhicules autour ou pas. Essayez toujours de vous tenir à distance pour ne pas être prise à partie en cas de chute. 

 

  • Roulez à allure modérée quand vous ne connaissez pas la route 

 

Nos routes sont pleines de surprises. Difficile de s’endormir, du fait des nombreuses courbes, multiples ronds-points et montées sinueuses. Les dos-d’ânes, eux-aussi nombreux, ne sont parfois pas signalés ou indiscernables

Aussi, certaines routes particulièrement étroites sont pourtant à deux voies et les véhicules n’hésitent pas à se garer en double file, sur les trottoirs ou au bord de la chaussée, au risque de se faire arracher le rétroviseur voire de se faire rentrer dedans en stationnement. 

Réduire votre vitesse vous permettra de réduire le risque d’accrochage et de préserver votre petite tuture de location. 

 

  • Boîte manuelle ou automatique ? 

 

Les deux conviennent bien, tout dépend donc de vos préférences. La boîte automatique représente tout de même un gros atout en cas de ralentissement, en vous évitant des crampes aux mollets. C’est aussi pas mal pour laisser le véhicule rétrograder automatiquement à l’approche des nombreux rond-points et dos-d’âne.   

 

  • Est-il facile de faire de l’essence ? 

 

Les stations-service sont assez nombreuses et appliquent toutes les mêmes tarifs de carburant, fixés par le Préfet. Le service se fait directement à la pompe, nul besoin de descendre du véhicule. Par contre, peu de stations permettent de prendre de l’essence au-delà de 21h, à part quelques-unes ouvertes 24/24. Vérifiez donc votre jauge d’essence avant de partir zouker toute la nuit 😉

 

  • SUV ou citadine ? 

 

Vous vous demandez sûrement quel type de voiture louer en Martinique. Une citadine qui ne soit pas trop basse de caisse suffit largement. Mais n’hésitez pas à demander à votre airbnb ou location de vacances l’état de la route pour y accéder, les routes de certains quartiers n’étant pas asphaltées.  

 

Les routes touristiques caillouteuses qui vous donneront du fil à retordre : chemin de l’Anse Trabaud, de Macabou, de Cap Chevalier, de Cap Macré et d’Anse Couleuvre. 

Vos trajets devraient se passer sans souci avec ces conseils. Trouvez votre véhicule de location au meilleur prix sur Zotcar

 

Louer une voiture sur Zotcar

 

Zotcar est présent pour vos locations de voiture en Martinique, que ce soit à l’aéroport ou dans les villes de Sainte-Luce, au Marin ,  à Lamentin et à Saint Pierre.

 

Laissez nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *