Visite de Marie-Galante en Guadeloupe

Située à une vingtaine de kilomètres de la Guadeloupe, la belle île en mer Marie-Galante mérite le détour, pour un long week-end ou plus. Comment se déplacer, quoi voir, que visiter ? Nous vous expliquons tout cela dans cet article.

Comment se rendre à Marie-Galante ?

Nous espérons que vous n’êtes pas trop sensibles au mal de mer, car le trajet de la Guadeloupe à Marie-Galante se fait principalement en bateau. Le trajet n’est cependant pas très long : 45 minutes à partir de Saint-François avec la compagnie Comatrile, ou environ 1 heure depuis Pointe-à-Pitre avec les compagnies Val Ferry et l’Express des îles.

Si vous ne supportez vraiment pas le bateau, vous pouvez également opter pour une traversée en avion privé avec l’un des deux prestataires proposant l’excursion.

Comment se déplacer sur la grande galette ?

Surnommée ainsi du fait de son absence de relief important, Marie-Galante dispose sur un peu plus de 80km d’une route du littoral permettant de relier les trois communes de l’île – Capesterre, Grand-Bourg et Saint-Louis – ainsi que de quelques routes intérieures.

Si vous êtes d’humeur sportive pour votre séjour, vous pourrez choisir de visiter Marie-Galante à vélo. Quatre parcours à vélo, d’une durée d’1 heure à 4 heures, ont d’ailleurs été créés pour découvrir les lieux incontournables de l’île en mode “slow travel”. (Plus d’informations sur le site de l’office du tourisme).

Mais pour plus de confort, en particulier si vous voyagez avec des enfants, des personnes âgées ou des personnes à mobilité réduite, la location de voiture reste une valeur sûre. De nombreux loueurs sont ainsi présents à l’arrivée à la gare de Grand-Bourg.

 

Consulter le guide de la location en Guadeloupe !

 

Où loger ?

L’île n’étant pas très grande (compter une trentaine de minutes pour la traverser), vous pouvez indifféremment choisir un hébergement à Grand-Bourg, à Saint-Louis ou à Capesterre. De nombreuses locations sont proposées sur les sites traditionnels tels que Booking, Airbnb mais aussi sur Kaza Marie-Galante. Les pieds dans l’eau ou en pleine campagne, tout dépendra de vos préférences.

 

Que faire à Marie-Galante ?

1. Se dorer la pilule sur les magnifiques plages de l’île

marie galante guadeloupe - plage de grand bourg

 

Vous le verrez dès votre arrivée, les plages de Marie-Galante sont tout simplement sublimes. A l’instar des belles plages de la Guadeloupe (à Sainte-Anne, à Saint-François mais aussi en Basse-Terre), vous pourrez facilement rester des heures à vous prélasser dans les eaux turquoises… mais n’oubliez pas la crème solaire !

Parmi les plages à ne pas manquer (sélection non exhaustive) :

La plage du bourg de Grand-Bourg

  • La plage de la Feuillère, pour les adeptes de kitesurf en particulier
  • L’anse Feuillard et sa jolie crique
  • La plage Moustique et l’anse de Mays pour leur décor de carte postale
  • L’anse Canot pour le snorkeling

 

2. Visiter les distilleries

Vous le découvrirez sur place, mais l’histoire de l’île est grandement marquée par la production sucrière. Il n’y a qu’à voir les larges étendues de champs de canne pour s’en convaincre. Et qui dit canne à sucre dit nécessairement (aux Antilles françaises en tout cas) production de rhum.

Tout comme il y a trois communes marie-galantaises, il y a également trois distilleries à visiter : l’habitation Bellevue, la distillerie du Père Labat et la distillerie Bielle. Dans tous les cas, visite gratuite et dégustations* seront au programme.

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération 😉

3. Découvrir la mangrove

Dans la commune de Saint-Louis, la rivière Vieux Fort débouche dans la mer par une belle mangrove touffue, que vous pourrez pénétrer en pédalo ou en canoë-kayak, pour observer ses palétuviers de plus près, voire apercevoir des tortues molokoys !

4. Faire une balade en char à bœufs tirants

Les bœufs font autant partie du paysage marie-galantais que les champs de canne ou les moulins. Pour les découvrir dans toute leur splendeur, direction les impressionnantes courses de chars à bœufs tirants dont le championnat se tient généralement en décembre.

Mais vous pourrez aussi choisir la lenteur, et visiter un petit bout de la grande galette, à bord d’un char à bœufs.

5. Participer au fameux festival Terre de Blues

Depuis l’année 2000, le festival Terre de Blues accueille, chaque année à la Pentecôte, les mélomanes amateurs de blues, mais aussi de zouk, de reggae ou de funk. Pendant un week-end, des artistes caribéens et internationaux renommés se succèdent pour le plus grand plaisir des plus de 10 000 visiteurs qui font chaque année le déplacement.

6. Vous régaler des spécialités de l’île

marie galante guadeloupe - bebele

Source

 

Du colombo de cabri au court-bouillon de poisson, vous retrouverez toutes les spécialités culinaires de la Guadeloupe dans les restaurants de Marie-Galante. Mais vous ne pourrez dire avoir goûté les spécialités marie-galantaises que si vous vous essayez au bébélé (préparation à base de bananes vertes, patate douce, pois d’angole et tripes, entre autres), au chodaj’ (mélange de légumes racines, de viande de porc et de boeuf), et au caca bœuf, un délicieux gâteau au sirop batterie et à la noix de coco.

7. En apprendre plus sur son histoire

Ancienne habitation sucrière, le château Murat permet de se replonger dans l’histoire coloniale de Marie-Galante, par la visite de ses vestiges (le château, les moulins, les cases d’esclaves, la sucrerie…) mais aussi de son écomusée des Arts et Traditions Populaires retraçant trois siècles d’histoire.

Au Nord de Grand-Bourg, la Mare au Punch est également à mettre sur votre liste. En 1849, elle était ainsi le théâtre d’une révolte des esclaves affranchis, à l’occasion d’une élection législative visiblement truquée. L’ensemble de la production de sucre et de rhum de l’habitation Pirogue, sur laquelle se trouvait la mare, fut alors déversée en contestation dans le point d’eau. D’où le nom actuel du site !

Espace de promotion des arts et du patrimoine situé à Grand-Bourg, Kreol West Indies vous permettra par ailleurs de découvrir une collection de quelque 20 000 objets du patrimoine antillais, mêlée à l’exposition d’œuvres d’artistes contemporains.

8. Partir à la recherche des moulins de Marie-Galante

marie galante guadeloupe - moulins

Source

 

Tel un jeu de piste, les 70 moulins encore visibles sur l’île se révèlent parfois en bord de route ou se découvrent couverts de végétation. Le plus connu d’entre eux, le moulin de Bézard situé dans la commune de Capesterre, rénové et inscrit aux monuments historiques, permet de se faire un idée de l’état originel de ces outils incontournables du travail de la canne à sucre.

9. S’initier à l’artisanat local

Boutique d’artisanat, la maison de l’indigo localisée à Grand-Bourg, propose également des stages de création de tissus à base de teinture végétale locale et notamment de l’indigo. Un bon moyen de mettre la main à la pâte pour créer ses propres souvenirs de ce séjour marie-galantais.

 


Petite par la taille, Marie-Galante a sans aucun doute beaucoup à offrir de par son histoire, son patrimoine et sa nature. De quoi repartir en Guadeloupe avec des souvenirs plein la tête, avant de poursuivre votre visite de l’île papillon.

Zotcar est présent pour vos locations de voiture en Guadeloupe, que ce soit à l’aéroport ou dans les villes de Saint-François, Sainte-Anne, au Gosier, à Basse-Terre ou au Lamentin.

 

Louer une voiture sur Zotcar

Laissez nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *