zotcar - itineraire - guadeloupe

L’itinéraire parfait pour votre voyage en Guadeloupe

Eau à 27 degrés toute l’année, températures entre 24 et 32 degrés, paysages de carte postale… En plein hiver, l’idée d’un prochain voyage pour découvrir la Guadeloupe peut sembler plus que séduisante. 

 

Vous avez décidé de partir pour 15 jours et vous vous demandez où aller en Guadeloupe ? Nous vous proposons un itinéraire pour deux semaines de vacances en Guadeloupe, divisé selon les régions de l’archipel guadeloupéen. Au programme : uniquement des coups de cœur que vous aurez sans doute envie d’ajouter à votre check-list

Pour vraiment profiter de votre voyage en Guadeloupe, le mieux sera de louer une voiture pour pouvoir faire le tour de l’île papillon, avant de prendre le bateau pour partir à la découverte des îles de l’archipel. 

 

Une fois que vous aurez récupéré votre voiture de location, c’est parti pour le road trip guadeloupéen grâce à notre blog voyage Zotcar

 

 

Au programme :

  1. Dans le Sud de la Grande-Terre
  2. Dans le Nord Grande-Terre
  3. Dans le Sud Basse-Terre
  4. Dans le Nord Basse-Terre
  5. Les îles de la Guadeloupe

 

 

Dans le Sud de la Grande-Terre

itineraire guadeloupe plage bois jolan

Du Gosier à Saint-François tout à l’Est, bienvenue au paradis des plages de sable blanc et des eaux cristallines, dignes de cartes postales. Mais d’abord, commençons par Pointe-à-Pitre la capitale. 

 

Arrêt 1 : Pointe-à-Pitre, la capitale 

 

  • Le Memorial ACTe

 

Le MACTe comme on l’appelle est un arrêt incontournable en Guadeloupe, du fait de son architecture impressionnante certes, mais surtout pour en apprendre plus sur l’Histoire de la traite et de l’esclavage, en Guadeloupe et dans la Caraïbe, mais également depuis l’Antiquité; qui disons-le, est trop peu abordée sur les bancs de l’école. 

 

  • La fresque du 26 mai 1967

 

Si cette date ne vous dit rien, c’est tout l’intérêt de cette “Fresque-témoin” : rappeler que dans les années 70, l’injustice raciale régnait encore envers les Guadeloupéens, et pouvait même conduire à leur mort lors de manifestations. 

 

  • La statue de Vélo

 

En vous baladant près du marché aux épices de Pointe-à-Pitre, sur la rue St John Perse, vous apercevrez une petite statue d’un joueur de tambour, au sein d’un échafaudage coloré. Il s’agit de Marcel Lollia, maître tambouyé expert du gwo-ka, la musique traditionnelle guadeloupéenne. C’est aussi le lieu de rendez-vous réguliers de tambouyés et parfois de danseurs. A ne pas rater !

 

Arrêt 2 : Le Gosier 

 

  • Plage de la Datcha 

 

Au bourg du Gosier, la plage de la Datcha offre de superbes journées plage, face à l’îlet du Gosier. Surtout le soir, l’éclairage public et les nombreux bars les pieds dans le sable, en font l’endroit idéal pour en profiter jusqu’au bout de la nuit. Un marché nocturne est d’ailleurs organisé le vendredi soir sur la place surplombant la Datcha. Fruits et légumes, jus locaux, accras, spécialités indiennes et plats traditionnels… c’est le programme tout trouvé pour bien démarrer le weekend. 

 

  • L’îlet du Gosier 

 

Pour y aller, vous avez le choix. Soit vous avez envie de vous détendre et vous prenez une navette qui vous déposera sur l’îlet en 5 à 10 minutes depuis la côte. Soit vous louez un kayak pour faire un peu de sport. Ou un cran plus haut, vous traversez à la nage. Une fois sur le sable, baignade, pique-nique, farniente, photos au phare : c’est aussi vous qui choisissez. 

 

  • Plage de Petit-Havre

 

Sable blanc, eaux claires : vous avez besoin de plus pour vous convaincre ? 🙂

 

Arrêt 3 : Sainte-Anne

 

  • Plage de la Caravelle

 

Plage du Club Med, elle fait partie des plus belles plages de Guadeloupe. Un incontournable !

 

 

Au centre-ville, cette très grande plage est le paradis des enfants. Peu profonde sur plusieurs mètres et protégée par la barrière de corail, c’est un superbe lagon turquoise à ne pas manquer. A l’heure du goûter, les marchandes de sorbet coco déambulent pour appâter les gourmands. En même temps, qui aurait envie de résister à cette douceur sucrée et rafraîchissante ? En fin de journée, vous pourrez passer en mode “bain de minuit” grâce aux lampadaires qui éclairent la plage et permettent d’y rester une fois la nuit tombée. 

 

  • Plage de Bois-Jolan 

 

Une vraie plage paradisiaque de carte postale : eaux translucides, cocotiers, sable blanc, tout y est pour passer un bon moment. 

 

Arrêt 4 : Saint-François 

 

  • La plage de Raisins Clairs

 

Une jolie plage de sable fin pour faire bronzette et profiter du soleil des Caraïbes. 

 

  • La pointe des Châteaux

 

A l’extrême Est de la Grande-Terre, la Pointe des Châteaux offre un paysage de falaises déchirées par l’érosion du vent et de la marée, qui lui donnerait presque des airs de Bretagne. Le clou du spectacle : la vue sur la bande de terre posée sur l’eau, depuis la Croix marquant la pointe de l’île. De là, l’île de la Désirade s’aperçoit également au loin. Petit conseil : y aller tôt le matin au lever de soleil, quand l’endroit n’est encore pas fréquenté et que les lueurs de l’aube baignent la pointe des Châteaux d’une ambiance charmante et inédite. 

 

  • La plage de la douche 

 

Juste avant d’arriver à la pointe des Châteaux, cette minuscule plage est un bassin naturel peu profond, au-dessus duquel jaillit de l’eau quand les vagues s’écrasent sur les rochers formant le bassin. D’où la douche ! C’est sympa, rafraîchissant et ça permet de faire de belles photos 😉

 

  • Le musée des Beaux-Arts 

 

Assez rare pour que ça en vaille le détour, ce musée des Beaux-Arts de Saint-François propose uniquement des œuvres en lien avec la Guadeloupe, ou créées par des peintres et sculpteurs guadeloupéens. 

 

Comparer les tarifs !

 

Dans le Nord Grande-Terre

itineraire guadeloupe pointe de la grande vigie

Paysage de cannes à sucre, où apparaissent ça et là des boeufs surmontés de leur aigrette garde-boeuf, le Nord Grande-Terre est idéal si vous êtes à la recherche d’authenticité. 

 

Arrêt 1 : Le Moule 

 

  • Le cimetière d’esclaves de l’anse Marguerite 

 

Sur le parcours de la Route de l’esclave, ce cimetière est un lieu de mémoire inédit de la traite négrière. Révélé à la suite des cyclones Luis et Marylin en 1995, il a mis au jour de nombreuses sépultures datant du 18ème et du 19ème siècle, dont les corps font actuellement l’objet d’études approfondies. 

 

  • Le spot de surf du Moule

 

La houle du Moule est très appréciée des surfeurs locaux et étrangers. Si ça vous dit de tester les vagues guadeloupéennes, surf camps et écoles vous y attendent. 

 

  • La distillerie de rhum Damoiseau

 

A la distillerie Damoiseau, vous pourrez librement vous balader entre les hangars, cuves et machines pour découvrir le procédé de fabrication du rhum. Mais le véritable intérêt de la visite sera l’étape de la dégustation pour découvrir les différents types de rhum, et pourquoi pas ramener une bouteille aux amis et à la famille.

cadeau

  • Le musée d’archéologie amérindienne

 

Gratuit et instructif, le musée d’archéologie amérindienne est le lieu idéal pour découvrir l’histoire des premiers habitants de la Guadeloupe et des îles alentours, à travers les objets exhumés et les traditions transmises, telles que celles dont s’est inspiré le jardin créole, à découvrir au musée. 

 

Arrêt 2 : Anse-Bertrand

 

  • La trace des falaises

 

Entre la porte d’enfer et la pointe de la grande vigie, une route en bordure de côte avec quelques points de vue imprenables sur l’océan Atlantique et les falaises environnantes. C’est le moment de sortir l’appareil photo.  

 

  • La porte d’enfer

 

Loin d’être effrayante, la porte d’enfer est un bras de mer entouré de falaises qui se termine par une très jolie petite plage, accessible par un sentier de randonnée longeant la côte. Quand il n’y a pas d’algues sargasses s’y engouffrant avec le courant, l’endroit a tout d’un petit paradis. 

 

  • Le trou de madame Coco

 

Petite curiosité géologique, le trou de madame Coco est une grotte dans laquelle s’engouffre l’océan, entourée de nombreuses légendes. Madame Coco y aurait été emportée par le diable après un pacte qui aurait mal tourné, passé pour éliminer sa rivale madame Grand-Fonds… 

 

  • La pointe de la grande vigie 

 

A l’extrême Nord de la Grande-Terre, facilement accessible par un petit sentier aménagé, la pointe de la grande vigie offre de beaux panoramas sur la Grande-Terre et l’océan. 

 

Arrêt 3 : Port-Louis

 

  • L’anse du Souffleur et la plage du Souffleur 

 

Une des plus belles plages de la Guadeloupe (elles sont toutes vraiment belles à vrai dire), la plage du Souffleur propose détente sur le sable, snorkeling et barbecues sur les aires de pique-nique de la plage. 

 

Arrêt 4 : Petit-Canal

 

  • La prison abandonnée 

 

Un peu comme les temples vietnamiens couverts de la végétation de la jungle, vous découvrirez à Petit-Canal les ruines d’une ancienne prison d’esclaves, aujourd’hui envahie par un imposant figuier maudit. 

 

Arrêt 5 : Morne à l’eau

 

  • Le canal des Rotours 

 

S’il est aujourd’hui possible de faire du kayak sur ce canal, à la découverte de la mangrove et en direction du grand cul-de-sac marin, il est intéressant de noter que le canal des Rotours fût creusé à la main par des centaines d’esclaves pour faciliter le transport du sucre depuis Morne à l’eau jusqu’à la mer. C’est d’ailleurs un des points d’intérêt du parcours appelé “la Route de l’Esclave”. 

 

  • La mangrove de la plage de Babin

 

Pour ceux qui n’ont pas trop le pied marin, vous pourrez tout de même découvrir la mangrove grâce à une passerelle en bois serpentant à travers les palétuviers. 

 

  • Le cimetière de Morne à l’eau

 

Ca peut paraître étrange de vous proposer de visiter un cimetière, mais celui de Morne à l’eau est particulièrement connu pour son paysage insolite de caveaux couverts de motifs de damier noir et blanc.  

 

Dans le Sud Basse-Terre

itineraire guadeloupe chute du galion

Basse-Terre c’est la partie montagneuse et luxuriante de la Guadeloupe, celle où vous découvrirez la faune et la flore de la forêt tropicale humide, qui vous révèlera ces superbes cascades et bains chauds (d’où le surnom d’île aux belles eaux pour la Guadeloupe !), sa mangrove et ses sublimes fonds marins. 

 

Vous êtes amateurs de randonnée ? La suite va vous plaire. Direction la route de la traversée ou route des mamelles, qui serpente à travers le parc national de Guadeloupe et traverse la Basse-Terre de part en part. N’oubliez pas vos chaussures imperméables et adaptées à la marche 😉

 

Arrêt 1 : Petit-Bourg

 

  • La cascade aux écrevisses 

 

Super facile d’accès, cette cascade est aussi la plus fréquentée de toute l’île. Au programme : sauts dans le bassin turquoise, douche sous la cascade, balade dans la rivière et pique-nique sous les carbets aménagés. Une bonne entrée en matière !

 

  • Le saut de la Lézarde

 

Malgré une randonnée un peu compliquée, à la fois glissante et mal balisée, cette balade vaut définitivement le détour pour découvrir cette cascade d’un dizaine de mètres et son grand bassin bleu.

 

  • La maison de la forêt 

 

A la fois point de départ de plusieurs randos – sentier d’interprétation, trace de bras David et trace des Ruisseaux, boucle de la rivière Quiock -, espace d’exposition et lieu d’information, la maison de la forêt est le meilleur lieu pour entamer son séjour en Basse-Terre.  

 

Arrêt 2 : Bouillante

 

  • Le parc zoologique des Mamelles

 

Si vous voyagez en Guadeloupe avec des bambins, cette visite va leur en mettre plein la vue. Iguanes, mangoustes, perroquets, racoons… : les enfants seront ravis de voir la faune de l’île d’un peu plus près.

 

 

Un peu au Nord de Bouillante, la réserve Cousteau est un arrêt obligé des amateurs de plongée et de snorkeling. Cet espace maritime protégé regorge d’impressionnants coraux, de poissons multicolores, et on peut y apercevoir tortues, raies, dauphins, et même des cachalots et baleines à bosse ! Ainsi que, plus insolite, un buste immergé du fameux commandant. C’est bien l’occasion de passer votre baptême de plongée si vous ne l’avez pas encore. 

 

  • Le bain chaud de Thomas 

 

Essayez d’y aller en journée en semaine quand le lieu n’est pas trop fréquenté pour profiter tranquillement de la petite source d’eau chaude qui jaillit des rochers, directement dans la mer. A savoir : l’eau sera d’autant plus chaude que la marée sera basse !

 

Arrêt 3 : Vieux-Habitants

 

  • L’habitation La Grivelière 

 

Classée monument historique, La Grivelière invite à en savoir plus sur la plantation de café, de cacao, ainsi que sur les vertus des rimèd razié, les plantes médicinales antillaises. Après la théorie, on passe à la pratique – comprendre on passe à table – pour déguster de bons petits plats concoctés à partir des produits de l’exploitation. S’il vous reste encore des forces, plusieurs sentiers de randonnée partent de l’habitation, idéal pour la balade digestive. 

 

Arrêt 4 : Basse-Terre

 

  • Le Fort Delgrès

 

Une jolie vue sur la baie, une statue impressionnante de Louis Delgrès, une expo sur l’éruption qui toucha la ville de Basse-Terre à la fin des années 80… le fort militaire offre une balade sympa, qui plus est gratuite. Ça vaut bien le détour. 

 

Arrêt 5 : Saint-Claude 

 

  • Les bains jaunes 

 

Quand vous arrivez au départ de l’ascension du volcan de la Soufrière, deux grands bassins aménagés attirent l’attention. Ce sont les bains jaunes, des bassins d’eau chaude souffrée qui font bien plaisir pour se détendre au retour de la randonnée. Il faut cependant éviter de plonger la tête sous l’eau : la présence potentielle d’amibes dans l’eau comporte un risque de méningite…

 

  • La Soufrière 

 

Assez facile, bien balisée sur son premier tiers, la randonnée de la Soufrière donne la possibilité de se rapprocher du cratère et de profiter d’une belle vue panoramique par temps dégagé. Ce qui n’arrive pas souvent, ce serait trop simple sinon. L’aller-retour prend à peu près 3h. Pensez à bien vérifier la météo avant le départ, n’oubliez pas les baskets et ne partez pas trop tard 🙂

 

  • La chute du Galion 

 

Vous arriverez à cette impressionnante cascade de 60 mètres de haut après une balade dans la forêt et le long de la rivière. A partir de là, une corde vous permettra de grimper jusqu’au bassin. Il faut compter 2h30 aller-retour pour cette petite aventure.

 

Arrêt 6 : Gourbeyre

 

  • Les bains de Dolé

 

Se baigner dans des bassins naturels chauffés par l’activité volcanique ou dans le fameux bassin des amours, mini-piscine aménagée en forme de cœur : ça c’est de la détente.  

 

Arrêt 7 : Capesterre Belle-Eau

 

  • L’allée Dumanoir 

 

Vous voyez cette carte postale de la Guadeloupe où l’on voit une route bordée de palmiers royaux ? Ne cherchez plus, c’est l’allée Dumanoir sur laquelle vous pourrez vous arrêter pour faire quelques photos souvenirs.

 

  • Les chutes du Carbet

 

Trois chutes, trois ambiances. De plus de 115 mètres, la première chute du Carbet a la tête dans les nuages. Il faut compter près de 4h de marche aller-retour pour la découvrir. La deuxième chute, de 110 mètres, est elle super accessible grâce à un chemin aménagé de passerelles et escaliers. En 15 minutes c’est fait mais l’accès est payant. La petite dernière (20 mètres de haut) se révèle après 45 minutes de marche. A noter : ce n’est pas l’excursion à choisir si vous souhaitez prendre un bain, la baignade étant interdite aux chutes du Carbet.

 

  • Le bassin paradise 

 

Un joli bassin émeraude bien chaud, localisé non loin des chutes du Carbet, pour rattraper la baignade impossible aux chutes 😉

 

Consulter le guide de la location en Guadeloupe !

 

Dans le Nord Basse-Terre

itineraire guadeloupe jardin botanique deshaies

 

Arrêt 1 : Pointe-Noire 

 

  • Le saut d’Acomat 

 

L’accès pentu et glissant pourrait vous décourager d’entreprendre la balade d’une quinzaine de minutes, pour découvrir ce superbe bassin et sa cascade de 15 mètres de haut. Il est cependant recommandé d’éviter les plongeons du fait des rochers tapissant le fond du bassin ainsi que de tourbillons pouvant se former dans l’eau.

 

  • Le point de vue du Morne à Louis 

 

Après une montée assez raide, ce point de vue vous offrira une vue imprenable sur le col des Mamelles. 

 

Arrêt 2 : Deshaies

 

  • Le jardin botanique de Deshaies 

 

Ancienne propriété de Coluche, le jardin botanique de Deshaies est un immense jardin aux merveilles, où vous pourrez vous balader parmi des espèces locales comme étrangères : bougainvilliers et oiseaux du paradis, flamants roses et carpes koï, fromager et orchidées, aras et colibris…

 

  • La plage de Cluny 

 

La meilleure façon de profiter de cette belle plage ? En balade à dos de cheval !

 

  • La plage de Grande Anse et la plage de la Perle

 

Pour se baigner mais surtout pour profiter de superbes couchers du soleil sur la Mer des Caraïbes, avec vue sur l’île de Montserrat. 

 

Arrêt 3 : Sainte-Rose 

 

  • La plantation de vanille de Cédric Coutellier

 

En petit comité et sur réservation, l’expert de la vanille vous révèlera tous les secrets de cet or noir, en visitant son exploitation en agroforesterie. 

 

  • Le Musée du rhum

 

Situé sur le site de la distillerie Reimonenq, le musée vous permettra d’en apprendre plus sur la fabrication du rhum, avec une dégustation pour couronner le tout. 

 

Les îles de la Guadeloupe

itineraire guadeloupe petite terre

Découvrir Marie-Galante

Reliée à l’île de la Guadeloupe par un ferry partant et accostant à Pointe-à-Pitre, Marie-Galante vous offrira une parenthèse de calme et de repos dans votre séjour, entre bains de mer sur les superbes plages aux eaux turquoises, balade en charrette à boeufs-tirants, découverte des 100 moulins à sucre de l’île, et dégustation du rhum du Père Labat.

 

Visiter Les Saintes

Ce serait dommage de partir sans avoir fait un tour aux Saintes, dont la baie a été reconnue comme une des plus belles du monde. Pour s’y rendre, direction la ville de Trois-Rivière pour prendre le ferry qui vous déposera en une trentaine de minutes à Terre-de-Haut (une des deux parties de l’île des Saintes). 

En deux jours là-bas, vous pourrez gravir les mornes escarpés au volant de votre petit scooter ou de votre vélo électrique, admirer la vue depuis le Fort Napoléon, bronzer et faire du snorkeling à la plage du Pain de sucre, une des plus belles plages des Saintes, et savourer des tourments d’amour – gâteaux typiques – à la goyave ou à la banane au goûter. 

 

Un tour à La Désirade

Petite bande de terre humainement très peu peuplée, mais remplie d’iguanes, réserver biologique protégée, La Désirade a l’avantage d’être préservée du tourisme de masse. Après 45 minutes de traversée depuis Saint-François, c’est un joyau brut qui s’offre à vous, qui est d’ailleurs la toute première île de l’archipel ! Au sommet de son plateau aux pentes abruptes, depuis la Chapelle du Calvaire ou le Morne Souffleur, des points de vue époustouflants vous attendent. A voir également : le jardin botanique du Désert, pour les amoureux de cactus; ainsi que la plage du Souffleur, une vraie plage de carte postale.

 

La réserve naturelle de Petite Terre

Petite-Terre c’est un petit paradis entre eaux turquoises, cocotiers, repas local entourés d’iguanes et de bernards l’hermite, snorkeling à la rencontre des tortues, raies et requins citron, et détente. A savoir : la fréquentation de l’île étant limitée pour respecter son écosystème, il est indispensable de réserver son excursion en avance pour pouvoir en profiter pendant votre séjour en Guadeloupe.

 

Visiter la Guadeloupe, c’est donc bénéficier de non pas une, mais cinq îles aux paysages différents, ayant chacune leurs spécificités et leurs activités. Avec Zotcar, vous pourrez bénéficier d’une voiture de location 30% moins chère pour sillonner la Guadeloupe et Marie-Galante. Découvrez nos offres.

Pour pouvoir réaliser toutes ces excursions et visites en Guadeloupe, profitez de la location de voiture 30% moins chère avec Zotcar

 


 

Louer une voiture sur Zotcar

 

Vous pouvez retrouver Zotcar à l’aéroport, à Saint-François, à Sainte-Anne, à Basse-Terre, au Lamentin ou au Gosier.

Laissez nous votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *